Beat Föllmi, Gesang und Liturgie im Straßburger Münster in protestantischer Zeit

4.13 Isny-Foellmi_gesangbuch_LXXII-Vom Himmel hoch(1)Beat Föllmi, Professor für Musikwissenschaft und Hymnologie der evangelischen theologischen Fakultät an der Straßburger Universität, sprach am Mittwoch, dem 22. November im Straßburger Münsterhof im Rahmen der gemeinsamen Vortragsreihe des Münstervereins und der Frauenhausstiftung vor einem zahlreichen Publikum zum Thema der Verbindung zwischen Gesang und Liturgie. Continuer à lire … « Beat Föllmi, Gesang und Liturgie im Straßburger Münster in protestantischer Zeit »

Publicités

Beat Föllmi, Chant et liturgie à la cathédrale à l’époque protestante

4.12 R100639_p001-cahier B fol.1_Bildgröße ändernLe mercredi 22 novembre, la Société des Amis de la Cathédrale et la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame ont eu droit à un vif succès auprès d’un public des plus motivés pour la deuxième conférence de leur partenariat. M. Beat Föllmi, professeur à la faculté de théologie protestante de Strasbourg, a su intéresser ses auditeurs à un thème de prime abord peu engageant : Chant et liturgie à la cathédrale à l’époque protestante. Continuer à lire … « Beat Föllmi, Chant et liturgie à la cathédrale à l’époque protestante »

Le choix de Cécile Dupeux au Musée de l’Œuvre Notre-Dame

OND_projet musée-Arntz_62A_5007e[2492]
Ludwig Arntz, Projet de galeries néo-Renaissance sur jardin dans les bâtiments de l’Œuvre Notre-Dame, 1896
Si l’on sait qu’un tout premier musée de la cathédrale a été mis en place dans les bâtiments de l’Œuvre Notre-Dame dès le milieu du 19e siècle par l’architecte de la cathédrale Gustav Klotz, on connaît moins le projet de restructuration des bâtiments proposé par l’un de ses successeurs Ludwig Arntz, arrivé à Strasbourg en 1895 en provenance de Cologne et Berlin. Continuer à lire … « Le choix de Cécile Dupeux au Musée de l’Œuvre Notre-Dame »

La tapisserie de la Présentation de Marie au Temple, décrite par Bernard Xibaut

L’Évangile de saint Luc livre le récit de la présentation de Jésus au Temple, selon ce que la Loi ordonnait pour tout enfant mâle premier né. Les évangiles apocryphes ont mis en scène une telle présentation pour la Vierge Marie. Nous la lisons dans  le proto-Evangile de Jacques, aux chapitres VII et VIII, mais aussi au chapitre V de l’Evangile du pseudo-Matthieu. L’épisode a par ailleurs été retranscrit dans un très beau récit de la Légende dorée.

Présentation 01ensemble[2469]

Continuer à lire … « La tapisserie de la Présentation de Marie au Temple, décrite par Bernard Xibaut »

Jean-Paul Lingelser, Neue Erkenntnisse zur Frühzeit der Reformation im Strassburger Münster

NIM23976
Portrait de Matthieu Zell, Th. de Bry, 1650

Die gemeinsame Vortragsreihe des Straßburger Münstervereins und der Frauenhausstiftung begann am Mittwoch dem 11. Oktober 2017 mit einem Beitrag von Jean-Paul Lingelser. Vor dem vollbesetzten Saal im Münsterhof (Rue des Juifs) ging es um neue Erkenntnisse zur Frühzeit der Reformation im Straßburger Münster, speziell die noch vorhandenen Spuren der ca. 150 Jahre währenden protestantischen Nutzung des Gotteshauses, und die daraus zu ziehenden Rückschlüsse betreffs der liturgischen Organisation in den 20er Jahren des 16. Jahrhunderts. Das Münster, der Stolz der Stadt, wurde vielfältig genutzt, auch als Ort kommunaler Selbstdarstellung (Ausstellung von in siegreichen Kriegszügen erworbenen Bannern). Gottesdienste fanden im für das Domkapitel reservierten Chorraum hinter dem noch vorhandenen Lettner, und an den sehr zahlreichen Altären in den Schiffen statt. Im Zuge der reformatorischen Bewegung wurden, durch den Magistrat der Stadt veranlasst, nach und nach bis 1530 Bildwerke jeder Art entfernt oder übermalt. Im Sinne der Reformation traten anstelle dieser figürlichen Darstellungen Bibeltexte in großen, also für die Gläubigen gut lesbaren, aber auch prachtvoll kalligraphierten Buchstaben. Continuer à lire … « Jean-Paul Lingelser, Neue Erkenntnisse zur Frühzeit der Reformation im Strassburger Münster »

Le choix de Monique Fuchs au Musée historique

Ill.2_Maquette cathédrale_MH 1395_mb[1336]
Maquette  de la cathédrale en carton imprimé en couleur,
fin du 19e siècle
Les réserves du Musée historique de Strasbourg regorgent d’objets intéressants, non exposés faute de place ou simplement parce qu’ils ne supportent pas d’être exposés à la lumière trop longtemps. C’est le cas de cette maquette  de la cathédrale réalisée en carton imprimé en couleur à la fin du 19e siècle. Elle a été offerte au musée historique par un épicier en gros de la Robertsau du nom de Braun qui louait des locaux à la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame 9 place Gutenberg entre 1868 et 1891. Est-ce pour cette raison qu’il s’intéressait à la cathédrale ? Continuer à lire … « Le choix de Monique Fuchs au Musée historique »

Jean-Paul Lingelser, Les débuts de la Réforme protestante à la cathédrale : nouvelles découvertes

Le mercredi 11 octobre, la Société des Amis de la Cathédrale et la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame ont donné dans la salle du Münsterhof pleine jusqu’aux balcons la première conférence de leur nouveau partenariat.

Grâce à son regard attentif et à ses vastes connaissances, M. Jean-Paul Lingelser a présenté de nouvelles découvertes concernant les débuts de la Réforme protestante dans la cathédrale.

IMG_6675[1308]
Inscriptions bibliques protestantes du transept nord (détail)
Après un bref rappel historique, le conférencier s’est appuyé sur des photos de qualité pour expliquer, comment l’autel fondé pour Paul Mosung en 1331 a entraîné la suppression d’une colonnette du XIIIe siècle. Puis au moment de la Réforme, cet autel a été lui-même supprimé et une nouvelle colonnette a été mise en place avec un chapiteau présentant un décor de fougères enroulées très différent du chapiteau voisin. À l’inverse, les inscriptions bibliques de l’époque protestante ont toutes disparu, sauf celles du bras nord du transept, peintes vers 1535, et protégées par l’obscurité. Continuer à lire … « Jean-Paul Lingelser, Les débuts de la Réforme protestante à la cathédrale : nouvelles découvertes »