« La chaire de la cathédrale de Strasbourg », vue par Julien Louis

Straßburger_Muenster_Kanzel« Dentelle de pierre » : sans doute l’expression qui vient le plus souvent à l’esprit de celui qui regarde la chaire de la cathédrale. « Dentelle de pierre », la balustrade ajourée, la corbeille apparemment si fragile, les longues et minces colonnettes qui semblent ne rien pouvoir porter, le pied central qui dissimule son épaisseur dans l’ombre. Une signature, un H majuscule déformé, est gravée sur la rampe et sur la clef sous la corbeille ; une date l’accompagne, 1485. Les chroniqueurs sont plus précis : la chaire a été réalisée pour Jean Geiler de Kaysersberg qui, venu de Bâle, prêche à la cathédrale depuis 1478. Ses sermons sont particulièrement écoutés, et sa réputation a dépassé les limites de l’Alsace. L’homme influent qui l’a fait venir à Strasbourg, Pierre Schott, dirige l’Œuvre Notre-Dame ; Hans Hammer vient tout juste d’y être nommé maître d’œuvre. Tout naturellement lui revient la réalisation de ce somptueux monument. Continuer à lire … « « La chaire de la cathédrale de Strasbourg », vue par Julien Louis »

Publicités

« Le Veilleur de Notre Dame… », par Bernard Larcat

_dsc7027-m2mLieu d’histoire, de mystères, mais avant tout de ferveur, Notre Dame est un livre de pierre. Une encyclopédie dont les pages sont habitées de personnages et d’êtres fabuleux auréolés d’un symbolisme dans lequel  s’exprime l’inexprimable, mais non l’inexplicable…

Ici, lorsque le jour fait place à la nuit, ce monde s’anime et nous observe. J’aime alors errer dans cet océan de pierre jusqu’à m’y noyer ; à ce moment là, le réel rejoint mon imaginaire.

Plus de photographies sur le blog Strasbourg, mes regards…

« Flore de pierre », le regard de Shirin Khalili sur la cathédrale

flore-2

 

Shirin Khalili est responsable de communication et de médiation scientifique à la Faculté des Sciences de la Vie de l’Université de Strasbourg. En 2015, pour le millénaire des fondations de la cathédrale, elle a organisé l’exposition Flore de pierre au Jardin botanique : le visiteur découvrait des sculptures et moulages des motifs végétaux de la cathédrale mis en vedette dans la serre froide accompagnés de photographies des ateliers de la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame. Dans le jardin, un circuit présentait les plantes de la Cathédrale avec leurs symboles historiques et bibliques accompagnées des peintures et illustrations de l’artiste Jaime Olivares. Mais elle en parle mieux que nous ! Et si vous souhaitez en savoir plus, le catalogue est téléchargeable.

Jean-Jacques Kuntz et l’orgue de la cathédrale

2015-03-14_dsc_1893

En 2015, l’orgue de la nef de la cathédrale a été nettoyé, ses tuyaux réajustés, ses dorures réparés (ce fut d’ailleurs une belle opération de mécénat pour nous). Jean-Jacques Kuntz a eu la chance de pouvoir monter sur les échafaudages ! Il a pris une magnifique série de photographies, et son fils l’a accompagné avec une caméra. Le résultat de leur travail est en ligne.

« Le pilier des anges », par Francis Klakocer

 

_00018

A chacun de mes passages à la cathédrale, je ne peux m’empêcher d’aller voir le pilier des Anges. Il m’intrigue et me fascine au plus haut point, surtout depuis que je sais qu’il a fait partie au Moyen-Âge de la liste des curiosités à y voir. Sa composition tripartite me plaît. Mon regard s’attarde sur les baldaquins, tourelles et édicules qui l’ornent de leur fine diversité, produisant un effet de variation des plus heureux. De là il passe aux statues et remarque le mouvement qui les anime. C’est le cas du Christ qui tourne sa tête et son buste en une remarquable flexion. Mais aussi de l’apôtre Mathieu dont les pieds dépassent de leur socle et je jurerais presque qu’il s’avance et va se détacher de la colonne pour venir à ma rencontre.

Continuer à lire … « « Le pilier des anges », par Francis Klakocer »