Le plus beau timbre de la cathédrale de Strasbourg

En 1985, l’administration des P.T.T. émet un timbre-poste dédié à la cathédrale de Strasbourg, représentant plus précisément un médaillon en amande sur le jugement du roi Salomon, partie d’un vitrail du transept nord (verrière de droite, 3ème médaillon à partir du haut), œuvre du XIIe siècle finissant. La scène évoque un épisode de la vie du roi des Hébreux : sur son ordre, un soldat s’apprête à pourfendre d’un coup de glaive un nouveau-né que se disputent deux femmes, l’une – la vraie mère – suppliant le souverain à surseoir à son verdict, l’autre en attendant l’exécution.

Continuer à lire … « Le plus beau timbre de la cathédrale de Strasbourg »

Publicités

Sébastien Antoine Klotz présenté par Jean Klotz

IMG_9730
Portrait de Sébastien Antoine Klotz (coll. part., ph. J. Gross)

Sébastien Antoine Klotz (1756-1819) est moins connu que son petit fils Gustave (1810-1880). Déjà issu d’une famille de bâtisseurs, sa vie fut aussi bien remplie. Avant, pendant et après la révolution, il fut successivement, voire simultanément, architecte de l’Œuvre Notre Dame (1785-1811), brasseur (1794-1800), puis entrepreneur de bâtiment chargé notamment des travaux d’entretien des immeubles municipaux (1800-1819). A sa mort en 1819, il a laissé à ses descendants la brasserie du Luxhof, rue de la Comédie, aujourd’hui résidence Charles de Foucaud, à l’époque un restaurant réputé, le chantier du Zimmerhof en bordure du canal du Faux Rempart, là où se trouve aujourd’hui la villa Greiner, et une maison de campagne au bord du canal de la Bruche. Continuer à lire … « Sébastien Antoine Klotz présenté par Jean Klotz »

La tapisserie de la Présentation de Marie au Temple, décrite par Bernard Xibaut

L’Évangile de saint Luc livre le récit de la présentation de Jésus au Temple, selon ce que la Loi ordonnait pour tout enfant mâle premier né. Les évangiles apocryphes ont mis en scène une telle présentation pour la Vierge Marie. Nous la lisons dans  le proto-Evangile de Jacques, aux chapitres VII et VIII, mais aussi au chapitre V de l’Evangile du pseudo-Matthieu. L’épisode a par ailleurs été retranscrit dans un très beau récit de la Légende dorée.

Présentation 01ensemble[2469]

Continuer à lire … « La tapisserie de la Présentation de Marie au Temple, décrite par Bernard Xibaut »

La cathédrale sous la lune, vue par Roland Moeglin

EclairageCelesteNotre Cathédrale pointe sa flèche vers le ciel, guidant ainsi le regard vers le céleste.
Ce nouvel éclairage, associé à la lumière de notre satellite, m’a donné l’idée de cette photo.

Roland Moeglin, photographe passionné
www.roland-moeglin.fr

Mgr Jean-Pierre Grallet, « Ma cathédrale »

AG-2017-SK-13Mgr. Grallet, archevêque émérite de Strasbourg, a pris la parole en tant qu’invité de notre Société à notre assemblée générale du 5 avril 2017. Avant de gagner la maison de sa congrégation franciscaine à Bonne-Fontaine, il a remercié l’ensemble des sociétaires de manifester leur attachement à la cathédrale de Strasbourg par leur adhésion à notre Société. Il a développé un court propos axé sur trois points forts concernant la cathédrale. Continuer à lire … « Mgr Jean-Pierre Grallet, « Ma cathédrale » »

« La chaire de la cathédrale de Strasbourg », vue par Julien Louis

Straßburger_Muenster_Kanzel« Dentelle de pierre » : sans doute l’expression qui vient le plus souvent à l’esprit de celui qui regarde la chaire de la cathédrale. « Dentelle de pierre », la balustrade ajourée, la corbeille apparemment si fragile, les longues et minces colonnettes qui semblent ne rien pouvoir porter, le pied central qui dissimule son épaisseur dans l’ombre. Une signature, un H majuscule déformé, est gravée sur la rampe et sur la clef sous la corbeille ; une date l’accompagne, 1485. Les chroniqueurs sont plus précis : la chaire a été réalisée pour Jean Geiler de Kaysersberg qui, venu de Bâle, prêche à la cathédrale depuis 1478. Ses sermons sont particulièrement écoutés, et sa réputation a dépassé les limites de l’Alsace. L’homme influent qui l’a fait venir à Strasbourg, Pierre Schott, dirige l’Œuvre Notre-Dame ; Hans Hammer vient tout juste d’y être nommé maître d’œuvre. Tout naturellement lui revient la réalisation de ce somptueux monument. Continuer à lire … « « La chaire de la cathédrale de Strasbourg », vue par Julien Louis »