L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Décembre : l’if

Côté Cathédrale

L’arbre de l’immortalité.

Le nom if viendrait du gaulois ivos, dont dériverait le prénom français Yves. Le nom latin taxus viendrait quant à lui d’une racine indo-européenne signifiant « travailler habillement » faisant référence à l’usage du bois extrêmement dur de l’if. Planté aux abords des cimetières, à feuillage toujours vert et persistant, l’if est empreint d’une grande valeur symbolique, alliée au culte des morts. Il est aussi bien associé à l’immortalité en raison de sa longévité, qu’à l’avortement et à la mort par la forte toxicité de toutes ses parties en dehors de ses arilles rouges.

Continuer à lire … « L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Décembre : l’if »

L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Novembre : le chêne pédonculé

Côté Cathédrale

L’arbre de la foi et des vertus !

Le nom « chêne » vient du gaulois drull, il a d’abord donné chassanh dans le nord occitan, puis chaisne en ancien français. Robur, quant à lui, vient du mot latin signifiant « force », en référence à la vigueur et à la longévité des nombreuses espèces de chênes. En découle aujourd’hui le terme «roboratif» que l’on donne à certains remèdes.

Continuer à lire … « L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Novembre : le chêne pédonculé »

L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Octobre : l’aubépine

Côté Cathédrale

Une couronne d’épines pour le roi.

Le nom aubépine vient du latin alba spina qui signifie « épine blanche ». Dans l’Antiquité, l’aubépine était associée à Carna, la nymphe convoitée par Janus, qui reçut du dieu, en compensation de la perte de sa virginité, un rameau d’aubépine capable d’écarter tout pouvoir malfaisant des portes. Carna devint alors la déesse protectrice de la famille, du mariage et de la fertilité. Les Romains plaçaient des feuilles d’aubépine dans les berceaux des nourrissons afin d’éloigner les mauvais esprits.

Continuer à lire … « L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Octobre : l’aubépine »

L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Septembre : le pommier

Côté Cathédrale

Pommier-©S.KhaliliPommes d’Or du jardin des Hespérides, ayant le pouvoir de charmer quiconque les regarde, ou pomme de vengeance jetée par la déesse Discorde pour diviser et semer la dispute entre les dieux, la pomme a depuis l’antiquité et la mythologie grecque, des vertus qui peuvent faire pencher du côté du mal. Continuer à lire … « L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Septembre : le pommier »

L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Juin : le liseron des haies

Côté Cathédrale

Liseron-haies-©S-Khalili-juin-2020
Une corolle en guise de calice.

Le mot « liseron » est probablement un diminutif de « lis », car la plante possède des fleurs blanches en trompette ressemblant à celles du lis blanc. Continuer à lire … « L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Juin : le liseron des haies »

L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Mai : l’armoise

Côté Cathédrale

Artemisia vulgaris©S-Khalili
La mère-des-herbes et l’herbe-des-mères.

« Artemisa » vient d’Artémis, nom de la déesse grecque de l’enfantement, de la fertilité et de la santé féminine, qui rappelle les usages médicinaux des armoises en gynécologie. On lui attribuait également de grandes vertus antispasmodiques et emménagogues (elle régularise les menstruations). Continuer à lire … « L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Mai : l’armoise »

L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Avril : le Sceau-de-Salomon multiflore

Côté Cathédrale

Polygonatum-multiflorum-©S-Khalili
L’herbe aux panaris

Son nom Polygonatum provient du grec polys signifiant « nombreux » et gonu, « genou ». Il fait référence aux renflements présents sur les rhizomes.
Le nom français sceau-de-Salomon vient des marques que les tiges laissent sur le rhizome, rappelant la forme circulaire et les empreintes du sceau de cire du roi Salomon, qui aurait découvert les vertus médicinales de la plante et qui lui confère également un symbole de sagesse. Continuer à lire … « L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Avril : le Sceau-de-Salomon multiflore »

L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Mars : l’érable sycomore

Côté Cathédrale

Vantail-droit-Erable-sycomore-S-Khalili-
Le « faux platane »

Son nom provient du latin médiéval acerabulus qui a donné azérable puis érable en français. L’Adjectif Acer signifiant « dur » fait référence aux propriétés du bois de cet arbre particulièrement résistant et homogène. Continuer à lire … « L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Mars : l’érable sycomore »

L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Février : le plantain

Côté Cathédrale

Le plantain-plantago
« Plante des pieds »

Son nom provient du latin planta signifiant plante des pieds et ago je pousse car la forme plane et large des feuilles de certaines espèces (plantago major) évoque la plante des pieds. Une autre espèce aux feuilles longues et lancéolées (plantago lanceolata) porte le nom commun d’oreille de lièvre. Continuer à lire … « L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Février : le plantain »

L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Janvier : la grande chélidoine

Côté Cathédrale

Chelidoine
L’herbe aux hirondelles

Son nom provient du grec ancien χελιδών et du latin chelidonium signifiant hirondelle car dans l’Antiquité on pensait qu’elle poussait lorsque les hirondelles arrivaient au printemps et pourrissait lorsqu’elles partaient à l’automne. Selon la légende, ces oiseaux frottaient avec cette herbe, les yeux de leur progéniture aveugle à la naissance, leur donnant ainsi la vue. C’est certainement pour cela que la plante a été dédiée à Sainte Claire. Continuer à lire … « L’herbier de bronze de Shirin Khalili – Janvier : la grande chélidoine »