Ehrenfried Stöber : « Ich bin e hiesi’s Burjerskind ! »

Ehrenfried Stöber (1779-1835) fut un ardent promoteur du dialecte alsacien à l’époque romantique : il créa dans sa langue des poésies, des pièces de théâtre… Mais le lit-on encore aujourd’hui ? Découvrez un de ses poèmes, consacré à la cathédrale de Strasbourg :

travellingsketch00ritciala_0368

Ich bin e hiesi’s Burjerskind !
Un zell isch halt min Lust.
E Münster hemmer hoch un scheen,
Wo steht denn noch eins so ?
Dort sehn mer d’Sunn uff, untergehn,
Sinn eini, frumm un froh.
Un grüesse-n unsri Nochberslit,
Die Schwowe-n-üwerem Rhin
Un d’Welsche, d’Mensche noot un wyt
Im stille Mondeschin.

Je suis fils de cette ville !
Et c’est ce qui fait ma joie.
Haute et belle est notre cathédrale
Où en trouver de semblable ?
C’est là que nous voyons le soleil se lever, se coucher,
Nous sommes unis, pieux et contents.
Et nous saluons nos voisins,
Les Allemands d’outre-Rhin,
Et les Welches, les hommes proches ou lointains,
Dans le clair de lune serein.

Trad. : Elisabeth et Francis Klakocer
Ill. : dessin de C. Stanfield, gravé par R. Wallis, publié dans L. Ritchie, « Travelling sketches in the north of Italy, the Tyrol, and on the Rhine », Londres, 1832

Peter Kurmann, Das Langhaus des Straßburger Münsters: Seine Architektur und seine Bildwerke – Versuch einer Synthese

Als 4. Gastredner der Vortragsreihe des Münstervereins (« Amis de la Cathédrale ») sprach diesen Mittwoch den 15. Februar Professor Peter Kurmann, aus Fribourg in der Schweiz, zum Thema der Stellung des Langschiffs des Straßburger Münsters. Der eminente Spezialist für gotische Architektur und Bildhauerei bot den Versuch einer Synthese der baulichen Eigenheiten und des bildlichen Schmucks, in Skulptur und Glasmalerei, auch in Hinblick auf Vorbilder und Konkurrenzbauten des 13. Jahrhunderts, hinsichtlich stilistischer, baugeschichtlicher sowie auch historischer Fragestellungen. Continuer à lire … « Peter Kurmann, Das Langhaus des Straßburger Münsters: Seine Architektur und seine Bildwerke – Versuch einer Synthese »

Peter Kurmann, La nef de la cathédrale de Strasbourg, son architecture et ses images : essai de synthèse

La salle Pasteur était comble pour écouter mercredi 15 février M. Peter Kurmann, le grand spécialiste de l’architecture gothique et auteur de nombreux articles qui font autorité, parler de la nef de la cathédrale pour en proposer un essai de synthèse. Continuer à lire … « Peter Kurmann, La nef de la cathédrale de Strasbourg, son architecture et ses images : essai de synthèse »

« Le Veilleur de Notre Dame… », par Bernard Larcat

_dsc7027-m2mLieu d’histoire, de mystères, mais avant tout de ferveur, Notre Dame est un livre de pierre. Une encyclopédie dont les pages sont habitées de personnages et d’êtres fabuleux auréolés d’un symbolisme dans lequel  s’exprime l’inexprimable, mais non l’inexplicable…

Ici, lorsque le jour fait place à la nuit, ce monde s’anime et nous observe. J’aime alors errer dans cet océan de pierre jusqu’à m’y noyer ; à ce moment là, le réel rejoint mon imaginaire.

Marc Lienhard, Cent cinquante ans de cathédrale protestante à Strasbourg

La salle Pasteur du Palais universitaire a connu l’affluence des grands jours le mercredi 18 janvier. Il faut dire que le conférencier et son sujet avaient de quoi attirer. Ancien professeur à la faculté de théologie protestante de Strasbourg et président du directoire de l’Eglise de la Confession d’Augsburg d’Alsace et de Lorraine, pasteur et auteur de nombreux ouvrages, Marc Lienhard est une notoriété à Strasbourg. Pendant plus d’une heure, il a présenté les 150 ans pendant lesquels la cathédrale était protestante aux XVIe et XVIIe siècles. Continuer à lire … « Marc Lienhard, Cent cinquante ans de cathédrale protestante à Strasbourg »

« Flore de pierre », le regard de Shirin Khalili sur la cathédrale

flore-2

Shirin Khalili est responsable de communication et de médiation scientifique à la Faculté des Sciences de la Vie de l’Université de Strasbourg. En 2015, pour le millénaire des fondations de la cathédrale, elle a organisé l’exposition Flore de pierre au Jardin botanique : le visiteur découvrait des sculptures et moulages des motifs végétaux de la cathédrale mis en vedette dans la serre froide accompagnés de photographies des ateliers de la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame. Dans le jardin, un circuit présentait les plantes de la Cathédrale avec leurs symboles historiques et bibliques accompagnées des peintures et illustrations de l’artiste Jaime Olivares. Mais elle en parle mieux que nous ! Et si vous souhaitez en savoir plus, le catalogue est téléchargeable.