L’herbier de pierre de Shirin Khalili – Avril : l’olivier

Côté Cathédrale

Mont-des-oliviers
Le bois de la Sainte Croix.

Après le Déluge, la colombe envoyée par Noé en éclaireuse, revient, tenant en son bec un brin d’olivier, symbole de paix retrouvée. Selon une légende ancienne, le bois d’olivier, avec celui du cèdre et celui du cyprès, a servi à fabriquer la Sainte Croix.

Arbre civilisateur dans tout le bassin méditerranéen, l’olivier est très présent dans la Bible et par conséquent très représenté dans les scènes de la vie de Jésus sur l’ensemble des vitraux de la Cathédrale. Sa présence est par contre incertaine sur la façade sculptée.

En 1498, Nicolas Roeder, notable strasbourgeois, commande le « Mont des Oliviers » pour le cimetière de l’église Saint-Thomas. En 1530, le monument est démonté, transporté d’abord dans la chapelle Sainte-Catherine et au final déplacé au début du XIXe siècle dans le transept nord. Assez fréquents au XVe siècle, on peut également voir des « Monts des Oliviers » à Offenburg, Obernai et Kaysersberg.

Celui de la Cathédrale semble inspiré des gravures de Schoengauer et de Dürer, de la même époque. On l’attribue vraisemblablement à Veit Wagner, sculpteur actif dans la région de Strasbourg entre 1492 et 1510.

Côté Végétal

olivier-bota
Olea europea L. – Oléacée

De par ses usages, sa présence dans le paysage ou la symbolique qu’il véhicule, l’olivier cultivé est l’arbre des civilisations méditerranéennes. Natif du Proche-Orient, les Grecs et les Phéniciens ont très largement étendu sa culture tout autour du Bassin méditerranéen près d’un millénaire avant J.-C.

C’est un arbre au tronc tortueux, aux feuilles persistantes, qui peut atteindre une quinzaine de mètres de hauteur. L’olivier a une croissance lente, d’autant qu’il peut subir des dégâts importants en cas de gel marqué (-15°C). Il est cependant apte à repartir de sa souche. Il est doté d’une longévité hors du commun puisqu’il peut vivre près de 2000 ans.

Les olives crues sont très amères. Elles sont lavées à plusieurs reprises, puis placées dans de la saumure pour pouvoir être consommées. L’huile extraite de la pulpe de l’olive est employée en assaisonnement, en cuisson et pour conserver des aliments. On fabrique avec elle des produits de beauté et d’hygiène corporelle (le fameux savon dit de Marseille). Le bois de l’olivier est dur, marbré de brun noirâtre et très recherché en ébénisterie.

Merci à Frédéric Tournay, botaniste de talent.
Dessin : Jaime Olivares.
Photo : Shirin Khaili.

Publicités

Auteur : Les Amis de la Cathedrale de Strasbourg

Composée de bénévoles passionnés, la Société des Amis de la Cathédrale de Strasbourg veut être, depuis 1902, le lieu de rencontre de tous ceux qui sont attachés à cette grande et belle église, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s