L’herbier de pierre de Shirin Khalili – Janvier : le palmier

palmier-dattier

Zachée juché sur un palmier du portail central.

Côté cathédrale

Avant d’être un symbole judéo-chrétien, les palmes représentaient chez les grecs un signe de distinction. On les offrait lors de victoires aux héros et aux athlètes.

La mythologie du palmier est également liée à la Genèse. Le philosophe latin Boèce (Ve siècle) décrit dans son œuvre Consolation de la philosophie, la naissance d’Eve sous un palmier.

Une des belles scènes du Nouveau Testament représentée sur les vitraux de la cathédrale, est celle de Jésus acclamé avec des palmes comme un roi alors qu’il monte de Béthanie vers Jérusalem. Le nom de Béthanie peut signifier « maison des dattes ».

Mais la plus surprenante présence du palmier dattier sur la cathédrale est celle sur le tympan central. On distingue clairement dans la première bande au-dessus de la porte de bronze vers la gauche, le personnage de Zachée, premier témoin du prélude à la Passion, juché sur un palmier. Tandis qu’on reconnaît dans ses mains les palmes longilignes, son pied droit repose sur un régime de dattes en rond de bosse, bien dégagé du reste des personnages.

 Côté végétal

palmier-bota
Phoenix dactylifera L. – Arécacée

Originaire du Moyen-Orient, le dattier est aujourd’hui cultivé au-delà du golfe persique. Il a gagné l’Iran, la vallée de l’Indus et plus encore l’Afrique du Nord, à travers le Sahara. « Phoenix » viendrait de « Phoinix », nom du dattier chez les Grecs, qui le considéraient comme le palmier des Phéniciens, peuple antique originaire des rives de l’actuel Liban.

Le mot « dactylifera » veut dire en latin « qui porte des doigts », car le fruit du dattier a la forme d’une phalange. Son stipe sert à fabriquer des poutres ou des conduites d’irrigation une fois évidé. Les fibres situées à la base de la palme sont employées pour tresser des cordages et rembourrer des coussins, des matelas et des selles. Ses feuilles sont utilisées pour recouvrir le toit des habitations et fabriquer des tapis, des nattes et des paniers.  La sève du dattier fournit une boisson douce et sucrée, le lagmi ou « lait de palmier », qui, une fois fermentée, donne le vin de palme. Son fruit, à la pulpe sucrée et très nutritive est une ressource alimentaire vitale pour les populations d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. La datte est consommée fraîche ou séchée ; elle entre dans la composition de nombreuses préparations culinaires.

Merci à Frédéric Tournay, botaniste de talent.
Dessin : Jaime Olivares.
Photo : Shirin Khalili.

 

Publicités

Auteur : Les Amis de la Cathedrale de Strasbourg

Composée de bénévoles passionnés, la Société des Amis de la Cathédrale de Strasbourg veut être, depuis 1902, le lieu de rencontre de tous ceux qui sont attachés à cette grande et belle église, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s