Harriet Beecher Stowe de passage à Strasbourg

Eibner Friedrich (repro)_Cathedrale_77.998.0.41
La cathédrale selon Friedrich Eibner (Strasbourg, Cabinet des Estampes)

Nous sommes arrivés ici dans la soirée ; je laissai les voitures du chemin de fer la tête pleine de la cathédrale. La première chose que je vis en levant mes yeux, ce fut une flèche d’église brunie.

Ce monument me parut trop bas et trop large, eu égard à ce que j’avais entendu dire de sa grâce merveilleuse et de sa légèreté ; que dis-je ? quelque mauvais génie me soufflait à l’oreille l’épithète de lourd.

Informée à temps que ce que je voyais était bien le clocher, je résistai à mes impressions, résolue à ne juger qu’en connaissance parfaite de cause. J’ai été satisfaite depuis lors en trouvant dans une autobiographie de Gœthe un jugement sur les proportions de ce monument tout à fait conforme au mien.

Nous montâmes le clocher ; nous gagnâmes la toiture. Quelle magnifique terrasse ! Un vrai monde en raccourci, un panorama avec un horizon sans fin. J’ai trouvé là les noms de Gœthe et Herder. Ils se sont promenés bien des fois en cet endroit, je suppose.

Mais que dire de l’intérieur ? Un firmament comme une forêt, glorieux dans sa sainteté des fenêtres avec une multitude de couleurs comme les psaumes hébreux ; une obscurité pathétique et solennelle comme l’existence mystérieuse de l’homme, une richesse aussi splendide et aussi variée que sa merveilleuse nature.

Nous retrouvons dans cette architecture gothique ces sérieuses nations du Nord dont la nature était un composé d’influence tirée des forêts de pins, des montagnes, des orages, exprimant, dans de vastes proportions et dans une maçonnerie gigantesque, ces idées de durée et d’existence infinie que leur ouvrait le christianisme. La sauvagerie barbare se mêle chez ces races à une abondance fantasque et ornée ; c’est l’épanouissement des forêts du Nord.

Harriet Beecher Stowe, Souvenirs heureux, voyage en Angleterre, en France et en Suisse, 1857

Publicités

Auteur : Les Amis de la Cathedrale de Strasbourg

Composée de bénévoles passionnés, la Société des Amis de la Cathédrale de Strasbourg veut être, depuis 1902, le lieu de rencontre de tous ceux qui sont attachés à cette grande et belle église, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s